Interprètes, traducteurs, professeurs…

Avec la croissance des échanges internationaux, la maîtrise des langues étrangères est devenue un véritable atout. Du côté des traducteurs et des interprètes, les postes sont notamment à prendre du côté des institutions européennes, qui recrutent par voie de concours.

Mais seulement un tiers des 12 000 traducteurs (écrit) et interprètes (oral) parviennent à vivre de cette seule activité. En effet, la majorité d’entre eux exercent d'autres activités en parallèle, notamment dans l'enseignement ou l'édition. De plus, grâce aux nouvelles technologies, les traducteurs et les interprètes ont élargi leur champ d'intervention à l'audiovisuel et à internet…

Mais, autour de cette spécialité et bien souvent en lien avec l'économie, se sont développées de nombreux métiers, allant de l'assistant export au diplomate, en passant par l'expert international, le responsable de zone export, le secrétaire des affaires étrangères…

Chiffres clés

Environ 70 % des traducteurs et interprètes exercent en indépendant, et les deux tiers des traductions effectuées sont en anglais. A noter également que près de 10 % des linguistes trouvent un emploi dans les sociétés d'édition de logiciels, les télécoms, ou encore les entreprises utilisant la reconnaissance et la synthèse vocale.