La France est encore à la traîne dans l’apprentissage de l’anglais. Selon le dernier baromètre d’Education First, elle fait partie des derniers pays européens. 

Le niveau d’anglais des Français s’améliore mais reste faible, selon le dernier baromètre EPI d’Education First. L’Hexagone se classe 29e, sur 72 pays testés et est parmi les derniers en Europe. Cette enquête se base sur les tests d’anglais en ligne effectués par 950 000 adultes sur le site de l’institut de formation linguistique.

Malgré une progression, le niveau reste faible

Ce nouveau classement marque tout de même une amélioration par rapport en 2015, où la France était 37e (sur 70). Avec six places gagnées, elle imprime l’une des plus grandes progressions du classement et passe de l’échelon des « faibles » à celui des « moyens ».

Plus localement, le baromètre montre une certaine diversité entre les régions. L’Île-de-France est la meilleure élève, suivie des Pays-de-la-Loire, du Grand Est et de la Corse. En bas de tableau, la Bretagne, le Centre Val de Loire et la Bourgogne-Franche-Comté, seules régions au niveau « faible », ferment la marche. 

Bordeaux au top, Toulon au flop

Du côté des villes testées, Bordeaux, Lille, Paris, Lyon et Toulouse ont un « bon » niveau. Nantes, Marseille et Nice entre dans la case « moyen ». Et Toulon est à la traîne avec un niveau « très faible ». A noter que deux tendances se dégagent : les femmes ont de meilleurs résultats que les hommes, de même que les 18-25 ans ont un meilleur niveau que les adultes plus âgés

Un niveau insuffisant pour négocier un contrat

Selon Jean-Claude Lewandowski, blogueur éducation au Monde, le niveau des Français en anglais leur permet « de suivre une réunion en anglais, d’envoyer des emails ou de comprendre un texte basique, mais pas de négocier un contrat, ni de faire une présentation en public ». Il relève également que le niveau d’anglais « progresse plus rapidement dans l’enseignement supérieur qu’au niveau du lycée et du collège ».

Les meilleurs élèves sont en Europe du Nord

A la 29e place, le pays se positionne juste après l’Italie, et loin derrière l’Allemagne, la Belgique ou même le Portugal. Sur le plan européen, elle est 22e sur 26, suivie uniquement par la Russie, l’Ukraine, la Turquie et l’Azerbaïdjan.

Le classement global est largement dominé par l’Europe du Nord. Pays-Bas, Danemark, Suède, Norvège et Finlande sont aux cinq premières places. Singapour (6e) est le seul pays non européen à intégrer le top 10, quand la Malaisie (12e), les Philippines (13e) et l’Argentine (19e) sont les seuls extracontinentaux du top 20. Les dernières places du classement sont occupées par des pays d’Asie du sud (Laos, Cambodge) et du Proche et Moyen-Orient (Irak, Libye, Arabie Saoudite, Algérie, Koweït…).