Présentation

Le designer textile a pour mission de créer des gammes de tissus, des motifs, des illustrations, des textures pour des vêtements, accessoires, linge de maison... Son travail intervient avant celui du styliste.

Des fleurs stylisées sur une robe aux pois multicolores, sur du papier peint ou aux dessins géométriques sur des assiettes jetables... le designer textile s'invite à toutes les fêtes ! Mais gare aux désillusions ! Ce métier reste difficile d'accès.

Apporter des idées

Le plus souvent, le client, un fabricant de linge de maison ou de maillots de bain par exemple, sait quel type d'imprimé il recherche. Le designer textile est alors cantonné à un rôle d'exécutant. Mais il arrive aussi qu'on le sollicite pour apporter ses propres idées en matière de motifs et de coloris. Le travail prend alors toute son ampleur créative. Le client désire un motif imitant la toile de Jouy ? Mathilde lui soumet plusieurs propositions avant de le conseiller sur le choix du tissu et du fil s'il s'agit de broderie.

Puis place à l'étape technique avec la fabrication de la maquette de l'imprimé réalisée à partir des logiciels Illustrator et Photoshop.

« Je réalise le graphisme et introduis les coloris en utilisant la palette des couleurs. Mon dessin tient dans un carré ou dans un rectangle de base. Grâce à la mise aux raccords, je le répète sur l'ensemble de la surface. Puis je nettoie les couleurs. C'est une opération indispensable car le dessin numérisé en comporte une infinité », explique-t-elle. Objectif : éviter tout problème de nuance de couleurs lors de l'impression.

La dernière étape revient à l'imprimeur. Le designer textile suit parfois la phase de production : il se rend alors dans l'imprimerie ou chez le fabricant pour modifier son dessin si le résultat ne correspond pas à ses attentes. Une discussion s'engage avec les techniciens qui connaissent bien leurs machines et s'avèrent de précieux conseils pour choisir la technique d'impression la plus adaptée au tissu.

D'importantes qualités

Une très forte motivation est primordiale pour pallier les difficultés d'insertion liées à ce métier. En outre le designer développe un grand sens esthétique reposant sur une solide culture graphique et visuelle.

Pour sentir l'air du temps, il visite les salons, les expositions, assiste aux défilés de mode, se plonge dans la littérature contemporaine... Il doit faire preuve d'une grande curiosité et doit être tout le temps au fait des tendances de la mode.

Formation

Comment devenir designer textile ?

Le métier est accessible avec un diplôme de bac +2 à bac +5. Cependant, il est idéal, voire même obligatoire de compléter la formation par une expérience professionnelle. Les bacheliers issus d'un bac STD2A (Sciences et technologies du design et des arts appliqués) sont très avantagés.

Les autres bacheliers devront souvent rattraper leur retard avec une année de mise à niveau en arts appliqués (MANAA).

Après le bac

Le BTS est le seul diplôme bac +2 qui forme au métier. Deux principaux BTS enseignent aux étudiants les techniques spécifiques. Le BTS Métiers de la mode - Vêtement et le BTS design mode, textile et environnement décernent un diplôme de base, accessible directement après le bac.

Après un bac +2

Après le BTS, il existe deux alternatives. Certaines universités proposent des formations intéressantes. La licence professionnelle Modes et Hautes Technologies ou encore celle en Sciences, technologies, santé production industrielle spécialité fibres et textiles innovants offrent aux étudiants une formation complète à la fois théorique et pratique.

Après un bac +4/+5

Les étudiants peuvent également se diriger vers des diplômes d'écoles spécialisées de niveau bac +3 à bac +5.

Dernière mise à jour : 6 octobre 2015