Présentation

Au centre du chantier, il fait un peu office de tour de contrôle. Il planifie, organise et contrôle les travaux de construction, d'aménagement ou d'équipements. Le directeur de travaux est l'interlocuteur privilégié du maître d'œuvre et assure l'interface entre le chantier, les clients, les fournisseurs et la hiérarchie de l'entreprise.

Homme de terrain avant tout, son rôle peut varier en fonction de la taille des projets qu'il encadre et de l'entreprise qui l'emploie. Plus le chantier est important, plus la conduite de travaux est hiérarchisée. Le pilotage général des travaux peut ainsi être confié à un directeur des travaux ou à un conducteur de travaux principal. Ils chapeautent eux-mêmes des conducteurs de travaux et jouent le rôle de maître d'œuvre.

Directeur de travaux, une présence à tous les niveaux...

Le directeur de travaux est sur tous les fronts. Il doit faire en sorte de tenir les délais, de respecter le budget tout en garantissant une qualité au client. Il est présent à chaque phase du chantier : lors du déroulement, de la réponse à l'appel d'offres en passant par la réception des travaux par le client.

Pour occuper cette fonction, il faut donc posséder avant tout des qualités de manager, autrement dit savoir motiver ses équipes. Mais le directeur des travaux doit aussi faire preuve d'un grand sens de la rigueur et de l'organisation. Et, bien sûr, bénéficier d'une réelle expérience des chantiers. C'est pourquoi la majorité des directeurs de travaux sont issus de la promotion interne : la plupart de ces salariés sont passés auparavant par le poste de conducteur de travaux.

Le témoignage d'un directeur de travaux pour une grosse entreprise de bâtiment

"Je travaille actuellement sur un projet à plus de 20 Millions d'euros de budget. Collectivités locales, opérateurs immobiliers, entreprises, tout le monde attend la livraison en temps et en heure", explique Bruno. "La pression est énorme. Pourtant, sur ce genre de chantier, les retards sont quasiment inévitables. Intempéries, problèmes électriques, il y a toujours quelque chose qui vient freiner l'avancement des travaux."

Je suis le numéro deux du projet derrière le directeur d'exploitation. Le management des équipes tient une place prépondérante dans mon quotidien. Je dois gérer plus de cent ouvriers aux caractères bien trempés. Ils sont volontaires mais pas toujours d'accord entre eux. Le chantier doit s'étaler sur deux ans. Ce n'est pas forcément évident de conserver la motivation intacte sur une longue période. Avant, j'ai été conducteur de travaux pendant cinq ans et chef de chantier il y a encore plus longtemps. Je connais donc les difficultés du terrain. C'est important de se mettre à la place de ses équipes".

Formation

Il est possible d’accéder à la fonction de directeur de travaux via la promotion interne après un Bac +2/3 (BTS, DUT, licence professionnelle...). Cependant, les entreprises sont de plus en plus exigeantes. Il est donc conseillé d’être titulaire d’un diplôme d’école d’ingénieurs ou d'un équivalent de niveau master.