Présentation

Présent dans tous les domaines (alimentaire, pharmaceutique, chimique, cosmétique...), le technicien qualité contrôle la qualité des produits sur un périmètre donné. Il est à la source des divers programmes destinés à l'amélioration du système et à son bon déroulement.

A l'écoute des réclamations du client, ce professionnel doit être un bon décisionnaire capable de gérer au mieux l'activité de son service.

Un suivi qualité du produit à tous les niveaux

Le technicien qualité œuvre aussi bien dans son laboratoire d'études que sur les sites des différents ateliers de production. Afin de répondre au mieux aux attentes de la clientèle, il étudie et propose les moyens à mettre en place pour ajuster ou améliorer les produits et les équipements.

Sa mission consiste également à contrôler les produits fabriqués avant qu'ils ne soient envoyés chez le client. Il s'agit là d'analyser leurs qualités aussi bien physiques que chimiques. Le technicien qualité doit donc faire preuve d'organisation et de rigueur car c'est également lui qui élabore et met à jour les outils nécessaires à la mesure de qualité, de traçabilité ou de non-conformité (procédures, check-lists, support d'information et de formation...).

Vérifier l'efficacité des méthodes de travail

Outre le contrôle du produit, le technicien qualité vérifie les méthodes de travail du personnel, mais aussi leur ponctualité ou leur tenue qui doit être appropriée au site de production.

D'autre part, un suivi sécurité est mis en place pour faciliter l'identification, le diagnostic et le traitement des anomalies ou dysfonctionnements, facteurs de risques. Un profil décisionnaire est donc privilégié pour cette profession, d'autant plus que les principales activités se font en équipe et entre services.

Formation

Comment devenir technicien qualité ?

Deux types de formations sont envisageables pour devenir technicien qualité. Il est possible de passer par un bac+2 comme le DUT Qualité, Logistique Industrielle et Organisation, mais également de privilégier l’une des trois licences professionnelles adaptées à la profession : Plasturgie et Matériaux Composites, Métier de la Chimie des Matériaux ou Gestion de la production industrielle.